Hello c’est David, dans cet article qui sera mis à jour continuellement, je voudrais donner la feuille de route d’AlfangeAcademy Production. Ce n’est pas un article que je vais écrire aujourd’hui et puis plus rien. C’est réellement une feuille de route, qui sera mise à jour au fil du temps et du projet AlfangeAcademy Production. Je vais d’abord faire des rappels du projet. Ensuite on parlera de ce qui s’est passé jusqu’à présent. On parlera aussi de l’avenir. Et au fil du temps j’ajouterais du contenu sur cette page.

 

Tout d’abord, Mea Culpa !

Je voudrais commencer cet article en faisant mon mea culpa. Parce que j’avais dit que je donnerais des nouvelles de l’avancée très régulièrement et je ne l’ai pas fait. Pas parce que je ne voulais pas. Mais parce que je travaille comme un dingue sur les différentes formations depuis le début du projet !

Cette feuille de route est justement là pour tout synthétiser. Et pour faire un endroit unique où je mettrais toutes les informations essentielles. Si vous avez des questions, vous pouvez me les poser, et je vous y répondrais directement ici, pour que ça serve à tout le monde.

Et si vous ne connaissez pas encore AlfangeAcademy Production, je vais vous expliquer.

 

C’est quoi AlfangeAcademy Production ?

Le concept est simple : L’union fait la force ! L’idée était donc que des producteurs participent à la création d’une formation. Et qu’en échange, ils touchent des royalties sur chaque vente. Mais cette vidéo sera plus claire qu’un long discours :

 

La stratégie de départ d’AlfangeAcademy Production

Au départ, la stratégie était claire :

  • Créer une formation
  • Réaliser une VTH (Vidéo Textuelle Hypnotique) pour donner envie d’acheter
  • Créer des pubs Facebook qui mènent vers la VTH
  • Procéder de même pour chaque formation

 

Une VTH consiste à filmer un PowerPoint et parler en disant mot pour mot ce qu’il est écrit sur la VTH.

Ça paraît simple comme ça, mais créer une VTH prend plusieurs jours. Parce que la VTH a une “recette” pour donner envie à un maximum d’inconnus de franchir le pas et d’acheter la formation.

Ce concept a été créé par Simon Caporossi, et il a eu des résultats exceptionnelles avec cette méthode. Moi-même j’ai utilisé cette stratégie sur plusieurs formations, avec à chaque fois de très bons résultats.

Il suffisait de transposer cette stratégie sur d’autres formations.

Mais il y a 3 problèmes :

  • La pub Facebook est de plus en plus chère
  • Les visiteurs sont de plus en plus méfiants à acheter sur Internet (et c’est tant mieux)
  • Ils veulent des solutions simples

 

Problème 1 : La pub Facebook est de plus en plus chère

Le principe de la VTH, c’est de faire venir des visiteurs depuis Facebook grâce à la régie de pub de Facebook. Pendant des mois (et même des années) la pub Facebook était une véritable opportunité :

  • Ça ne coûtait pas grand chose
  • Facebook bloquait uniquement les publicités non respectueuses de la loi

Mais ça, c’était avant !

Aujourd’hui, la pub Facebook est très coûteuse.

 

Pourquoi la pub Facebook est chère ?

  1. Parce que tout le monde s’est mis à faire de la pub Facebook (et quand la demande augmente, les prix augmentent)
  2. Parce que Facebook n’a plus besoin de faire connaître sa régie publicitaire (quand on veut se faire connaître, on met un prix bas, puis on augmente au fil du temps)

La pub Facebook était devenue trop peu rentable.

 

Mais en plus Facebook jouait aux gendarmes

Parce que oui, sur Facebook on peut mettre des photos d’armes sans problème. Par contre c’est mal vu de vouloir aider des personnes à régler leurs problèmes de sommeil ! 😄

Idem pour le psoriasis ou les problèmes de mauvaise haleine. Et plusieurs pubs ont été bloqué, sans raison la plupart du temps. Puisque nous respections les différentes règles de publication de Facebook.

Le trafic dépendait de Facebook, les prix augmentaient et les règles n’étaient pas claires.

 

Solution 1 : Remplacer Facebook par du contenu

On aurait pu faire de la pub sur une autre plateforme que Facebook, c’est vrai. Mais on a décidé quelque chose de plus ambitieux : créer du contenu de qualité en masse. On a donc créé un blog par formation :

  • Restaurant : 100 articles de 500 mots
  • Sommeil : 100 articles de 500 mots
  • Psoriasis : 100 articles de 500 mots
  • Haleine : 100 articles de 500 mots
  • Vivre de son blog : 20 articles de 2500 mots

Soit déjà 420 articles !

Alors forcément ça prend plus de temps, c’est beaucoup de travail. Mais chaque article est une porte d’entrée vers nos formations. Et les articles resteront en ligne pendant des années (contrairement à une pub Facebook).

Pub Facebook = Court terme

Contenu = Long terme

Et notre objectif à tous, c’est de gagner des revenus passifs pendant des années. Pas de gagner quelques euros aujourd’hui et plus rien demain.

 

Problème 2 : Les visiteurs sont de plus en plus méfiants à acheter sur Internet (et c’est tant mieux)

Mais cette stratégie n’était pas uniquement la faute de Facebook. Ce serait trop simple de se cacher derrière un géant américain et dire : C’est de sa faute, c’est pas moi.

Parce que oui, si ça a pris plus de temps que prévu, c’est en partie de ma faute.

Parce que le principe de la VTH est bon. Mais il manque une chose fondamentale avec ce type de vidéo : la confiance.

Non seulement on achetait du trafic qui arrivait directement sur la page de vente. Mais en plus, on lui affichait un PowerPoint sans montrer notre visage.

Alors certes la VTH avait fonctionné pour moi sur mes formations business. Mais :

  • J’avais déjà beaucoup de clients
  • Des affiliés recommandaient mes formations
  • J’avais des témoignages
  • Et les visiteurs avaient souvent déjà vu mon visage (dans mes vidéos YouTube)

 

Donc la confiance était DÉJÀ là avant d’arriver sur la page. D’autant plus qu’on ciblait sur les pubs des personnes qui avaient un intérêt pour mon domaine d’activité. Et comme c’est un petit milieu, certaines personnes me connaissaient déjà (au moins de nom ou de tête).

Décision 2️⃣ : Montrer notre visage en vidéo. Et créer du contenu vidéo pour gagner de la confiance.

 

Problème 3 : Les gens veulent des solutions simples

Là aussi c’est de ma faute. J’ai voulu créer la meilleure formation possible à chaque fois. Mais ce n’est pas ce que veulent les gens. Ce qu’ils veulent, c’est une solution simple. La plus simple et la moins contraignante possible.

Si je vous propose une solution de musculation avec toutes les meilleures techniques, vous allez sans doute vous dire : “Oh la flemme”.

Par contre si je vous propose une solution en quelques minutes par jour, sans contrainte, là ça va vous intéresser !

Je voulais tellement que les formations soient complètes et aident les gens, que j’ai oublié que les gens étaient comme moi ! On est tous pareil : on veut des résultats rapides et sans contrainte. Et j’ai beau avoir de bonnes connaissances en copywriting, j’ai fait une erreur que tu dois connaître :

Le syndrome du créateur

Si tu n’as jamais entendu cette expression, c’est quand un créateur “tombe amoureux” de son produit. Le plus souvent, c’est quand notre produit ne répond pas aux besoins des gens.

Là ce n’était pas le cas puisque les formations répondent chacun à un besoin. Mais il fallait une offre irresistible. Et là ce n’était pas le cas puisque les méthodes paraissaient trop difficile à mettre en place.

 

Décision 3️⃣ : Créer des méthodes simple et sans contrainte

vel, diam dolor. ante. Praesent Sed Curabitur libero. vulputate,